Yawatani

Paris : Rachid Benzine, politologue et islamologue spécialiste de la pensée musulmane contemporaine a dressé un portrait du cheminement personnel d'un individu vers l'extrémisme.

 

En effet, l’islamologue Franco-Marocain, Rachid Benzine a indiqué que des jeunes musulmans, le plus souvent, ‘‘en situation de décrochage avec la société majoritaire’’, pour de multiples raisons, socio-économiques notamment, deviennent proies faciles des entreprises extrémisantes, exploitant leurs fragilités. 

Interviewé par le magazine français, Le Point, Rachid Benzine a observé que ces jeunes musulmans se ‘convertissent’ à un Islam, qu’il a qualifié de ‘‘ultra et meurtrier‘’, crée par la jonction de deux courants religieux dangereux: 

‘‘Le salafisme wahhabite issu de l'Arabie saoudite, et la mouvance des Frères musulmans née en Égypte’’.

Selon Rachid Benzine, les jeunes musulmans s’extrémisant, passent sur ce dangereux chemin, par 5 étapes:
 

1- ‘NOUS ET EUX’

La victime commence par dessiner une ligne de démarcation au sein de la société où il vit, qu’elle soit musulmane : ‘Les bons musulmans’ et les ‘mauvais musulmans’ ou occidentale ‘les musulmans’ d’un côté et les ‘non musulmans’ de l’autre.
 

2- DISQUALIFIER LES ‘AUTRES’

Ces ‘autres’, les mauvais musulmans ou les non musulmans, sont petit à petit, disqualifiés et opposés aux ‘bons musulmans’, ils sont jugés sur la base de leur croyance religieuse et de leur pratique (ou non) de l’Islam. 

Les autres deviennent des ‘kuffār – impies’.

 

3- DÉSHUMANISER LES ‘AUTRES’

Ces ‘autres’, ces ‘kuffār’ deviennent méprisables. Ils sont "impures" (boivent de l’alcool, font du sexe hors mariage, sont homosexuels ou se droguent). 

Ils sont ainsi ‘‘niés dans leur humanité’’.

 

4- LA VIOLENCE

L’extrémiste se persuade que les ‘autres’ sont, par leurs ‘valeurs’ et leurs ‘comportements’, une menace pour lui, sa foi, ses croyances et risquent de corrompre les siens. 

Il décide de ‘se défendre’ par la violence pour éliminer la menace.

 

5- LA PEUR

Cette dernière étape, l’extrémiste se convainque que son espace, son territoire, la terre d’Islam est en danger. Que l'islam en général est combattu, qu’il est victime de complots, et qu'il est ‘‘donc urgent de passer à l'action violente’’ d’envergure : l’acte terroriste de masse.
 

QUID DE CET ‘ISLAM ULTRA ET MEURTRIER’

Rachid Benzine le définit comme étant un mix de deux courants de la pensée islamique : ‘‘le salafisme wahhabite issu de l'Arabie saoudite, et la mouvance des Frères musulmans née en Égypte.’’ 

Le Wahhabisme, explique Benzine, inventé par les saoudiens et propulsé, à coup de milliards de pétrodollars à travers le monde musulman et au-delà, apporte un puritanisme ultra-rigoriste, s’axant sur un système d’obligations de comportements et une liste d’interdits que chaque musulman se doit d’observer. 

La mouvance des Frères musulmans, quant à elle, inventée par les égyptiens, est un projet politique drapé de religion : il s’agit du projet de rétablissement du califat. 

Selon Rachid Benzine, ces deux courants, nées concurrents depuis les années 20, se sont alliés et mélangés récemment, à l’occasion de l’anarchisation du Moyen-Orient post-Printemps Arabe. 

L’union de ces deux courants extrémistes, souligne l’islamologue Franco-Marocain, a enfanté daech. 

Rachid Benzine en a conclu : 

‘‘Daesh a su capter les Printemps arabes, l'offre salafiste (pureté) et l'offre de l'islam politique (califat).’’

Yawatani.com et lemag.

Ajouter un Commentaire

Les points de vues exprimés dans les commentaires reflètent ceux de leurs auteurs mais ne reflètent pas nécessairement le point de vue officiel de Yawatani.com qui, par conséquent, ne pourra en être tenu responsable.
De plus, Yawatani.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire qu'il jurera non approprié.


Code de sécurité
Rafraîchir

Ecouter la radioNewsletter

Horaires des prières

Pays:
Ville:
Autres options
Année:
Mois:
Latitude:
Longitude:
Time Zone:
DST:
Méthode:
Format heure:

Afficher le mois