Le ministre délégué chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli, serait sur le point de céder son cabinet de conseil en affaires publiques, Valyans, rapporte le bulletin d’information Maghreb Confidentiel dans sa dernière édition, citant des sources à Rabat et à Paris.

 

Mohcine Jazouli, qui détient la majorité du capital de Valyans, aurait déjà engagé des pourparlers avec au moins trois acquéreurs potentiels, note Maghreb Confidentiel, citant au passage le français Capgemini ainsi que la multinationale KPMG.

«Deloitte a failli déposer une offre, en novembre, avant de se raviser», ajoute le bulletin d’information parisien qui précise toutefois que les négociations achoppent sur le prix. Mohcine Jazouli, poursuit la même source, valorise Valyans à près de 15 millions d’euros, «alors que son chiffre d’affaires serait en chute libre».

Selon Maghreb Confidentiel, le cabinet n’a quasiment plus de commandes publiques, sachant que son directeur associé, Hicham Laraqui, a déjà quitté le navire en décembre. Hicham Laraqui a entre-temps été nommé en tant que nouveau directeur général du groupe Aksal.

le360