L'Usine Nouvelle vous fait découvrir cet été à travers une série de dix articles, un aperçu du monde des startups et du numérique au Maroc. Aujourd'hui, le Technopark de Tanger, qui acueillera dès septembre des startups marocaines.


C'est le troisième incubateur de startups au Maroc. Début septembre, le Technopark de Tanger, situé au nord du pays, ouvrira partiellement ses portes au Pavillon international de l'immeuble Cafrad, boulevard Mohammed V, au cœur de la ville. Marouane Chelli, directeur de ce nouvel incubateur, répond aux questions de L'Usine Nouvelle.
UN INVESTISSEMENT DE 20 MILLIONS DE DIRHAMS
Répartis sur 10 000 m² (dont 5 000 m² de surface utile) et sur 7 étages, startups et entreprises vont se côtoyer. Le bâtiment est encore en cours de rénovation mais une trentaine de jeunes entrepreneurs pourront y commencer leur activité au moment de l'inauguration en septembre.
Ces startups sont généralement spécialisées dans les télécoms, les greentech et l'industrie culturelle. "Les dossiers des candidats sont en traitement", explique Marouane Chelli, directeur du Technopark de Tanger, qui espère à terme héberger une centaine d'entreprises.
"Les premiers étages seront réservés aux startups, qui vont être réparties dans des petits locaux", ajoute Marouane Chelli. "Les étages supérieurs auront de plus grands espaces de travail. Ils accueilleront des entreprises plus importantes."
Le concept est porté par la Moroccan information technopark company (MITC), une société à capitaux mixtes. Celle-ci a investi 20 millions de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros) pour l'aménagement du Technopark. La société n'en est pas à son coup d'essai, elle a déjà lancé deux autres incubateurs en 2001 à Casablanca et en 2012 à Rabat.
"Depuis 2008, il était prévu de créer un Technopark de 2 000 m² par an dans toutes les grandes villes marocaines, en récupérant et réhabilitant les bâtiments", dit Marouane Chelli. Une stratégie qui n'a pas abouti puisque seuls trois lieux ont vu le jour.
Technopark avance désormais pas à pas. "Aujourd'hui, nous prenons le temps de terminer ce projet conséquent, avant de nous lancer dans un nouvel incubateur."
UNE OUVERTURE POSSIBLE SUR L'ESPAGNE
Sans avoir plus de détails, le coût de fonctionnement global sera en partie amorti par la location des espaces de travail. Cette location sera basée sur le même modèle que celui utilisé dans les autres Technopark. Les startups ayant une activité de moins de 18 mois devront régler un loyer de 50 dirhams (4,65 euros) le m² par mois.
Celles qui restent au-delà de 18 mois verront leur loyer augmenter au fur et à mesure. Les entreprises ayant déjà pignon sur rue devront payer elles un loyer de 130 dirhams (12,04 euros) le m² par mois. La taille des locaux variera entre 15 m² et 500 m².
Selon Marouane Chelli, Tanger connaît un fort développement, propice à la croissance des startups. La proximité de l'Espagne offre aussi une possibilité d'ouverture sur l'Europe pour les entreprises qui s'installeront au Technopark. Le choix de la ville méditerranéenne s'est donc naturellement imposé.
Depuis le début de ses activités, le Technopark a accompagné plus de 700 entreprises innovantes selon Omar Balafrej directeur général de MITC. La plupart de ces sociétés sont spécialisées dans les télécoms. Elles représentent à elles seules, 10% du chiffre d'affaires des Technologies de l'information et de la communication au Maroc.
Source : usinenouvelle

Ajouter un Commentaire

Les points de vues exprimés dans les commentaires reflètent ceux de leurs auteurs mais ne reflètent pas nécessairement le point de vue officiel de Yawatani.com qui, par conséquent, ne pourra en être tenu responsable.
De plus, Yawatani.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire qu'il jurera non approprié.


Code de sécurité
Rafraîchir

Yawatani TV

Flash Info

Retrouvez-nous sur Facebook

Horaires des prières

Pays:
Ville:
Autres options
Année:
Mois:
Latitude:
Longitude:
Time Zone:
DST:
Méthode:
Format heure:

Afficher le mois

Ecouter la radioNewsletter